Le Coronavirus, un risque de pandémie ?

Le Coronavirus est une épidémie de pneumonie apparue au mois de décembre en Chine dans la ville de Wuhan dans la province de Hubei.

A ce jour, le nombre de contaminés est de 69 267 personnes, réparties principalement en Chine, et dans 29 autres pays. Aussi, doit-on considérer le Coronavirus comme une épidémie ou une pandémie ?

Carte du Coronavirus
Carte des contamination en temps réel

Quelles sont les inquiétudes à avoir quant à la dispersion du virus à travers le monde ?
La carte ci-dessus indique en temps réel les derniers cas recensés sur la planète. Il est alors tout à fait possible d’établir une première analyse. On remarque que les foyers sont principalement en Chine (65 508 cas confirmés). A ce jour, 29 autres pays sont touchés mais de manière résiduelle. Le virus semble donc (pour l’instant) canalisé, et « contrôlé », ce qui indique que nous sommes actuellement face à une épidémie, et non une pandémie.

Le mot « pandémie » tire son étymologie du mot « pan » (tous) et du mot « démos » (peuple). La distinction entre l’épidémie et la pandémie tient à l’ampleur du phénomène. Les modalités de diffusion sont également à prendre en compte. La pandémie revêt un caractère incontrôlable, ce qui n’est pas encore le cas à l’échelle mondiale. Le verdict est d’ailleurs tombé au début du mois de février : « le coronavirus ne constitue pas à ce stade une pandémie » a déclaré l’OMS.

Par conséquent, comment pourrait-on passer d’une épidémie à une pandémie ?
Dans un premier temps il serait intéressant de se pencher sur les moyens de prise en charge. Les pays européens ont mis en place des protocoles permettant un contrôle poussé des entrants. Qu’en est-il des autres pays ?

Le continent africain est observé de près compte tenu des infrastructures sanitaires parfois déficientes.
Un premier cas de Coronavirus sur le continent pourrait devenir un réel drame, puisque certains territoires ne seraient pas en mesure de canaliser l’épidémie. Les moyens de recensement sont également parfois limités. De plus, la présence chinoise en Afrique n’est plus a démontrer (ex. Ethiopie, Angola, Madagascar, Kenya, etc.). Les risques sont donc élevés. On peut également estimer que plusieurs cas sont déjà présents, mais qu’ils n’ont pas encore été détectés, faute de moyens.

Aussi, l’OMS est elle en train de jouer avec les mots ?
Bien que l’épidémie soit presque sous contrôle comme nous l’explique la Chine, le virus a déjà envahi plusieurs continents. La recrudescence des cas confirmés (essentiellement en Chine) interroge les experts, et le terme « pandémie » commence à être employé dans certains articles d’experts.

D’un point de vue géographique, la notion de dispersion est d’accessibilité est ici impressionnante, et fascinante. Le jeu des échelles indique une probable contamination par une chauve-souris achetée sur le marché de Wuhan pour devenir, en quelques semaines, une épidémie mondiale que l’on retrouve sur presque tous les continents.

Propagation des cas confirmés de SARS-CoV-2 du 12 janvier
 au 14 février 2020. Source : Wikipedia.

En conclusion, le Coronavirus est à ce jour considéré comme une épidémie, même si quelques éléments actuels indiquent une probable évolution en une pandémie selon certains experts. La faiblesse des services sanitaires africains, et indiens (sur certains territoires) pourraient appuyer cette évolution.
Pour les personnes qui s’intéressent à ce phénomène de propagation des maladies infectieuses dans le monde, le site https://www.healthmap.org/fr/ propose de suivre en temps réel les foyers, et la propagation mondiale.

Différents foyers mondiaux des maladies infectieuses. Source : https://www.healthmap.org/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2020: Géographie insolite et curieuse ! | GREEN EYE Theme by: D5 Creation | Powered by: WordPress