Diversification des ressources naturelles dans le sud-ouest de Madagascar : des approches environnementales complexes

now browsing by tag

 
 

Diversification des ressources naturelles dans le sud-ouest de Madagascar : des approches environnementales complexes

Je vous présente un résumé de mon mémoire  » Diversification des ressources naturelles dans le sud-ouest de
Madagascar : des approches environnementales complexes » écrit en 2015. N’hésitez pas à me contacter pour des renseignements complémentaires ou pour le lire dans son intégralité :

VERSION FRANÇAISE :

Les problématiques liées à l’environnement et aux ressources font partie des débats actuels en Afrique. L’objectif 7 des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) atteste de ces préoccupations qui s’inscrivent dans des analyses diachroniques des milieux, de leur gestion et des perceptions qui en émanent. Composée d’une variété topographique et de communautés écologiques larges, l’île de Madagascar est donc sujette aux différents débats qui animent à ce jour la gestion de l’environnement. A travers nos travaux, nous nous sommes intéressés aux différents questionnements qui entourent le concept d’environnement. Grâce à la géographie et son fonctionnement interdisciplinaire, nous avons tenté d’élaborer une approche complexe des phénomènes environnementaux en nous intéressant aux ressources naturelles et à leur diversification. Pour cela, nous avons utilisé notre terrain d’étude dans le sud-ouest de Madagascar comme moteur de notre analyse. En effet, notre raisonnement s’appuie sur des enquêtes auprès des populations locales et sur l’observation des projets menés par l’ONG Bel Avenir à Tuléar et à Mangily auxquels nous avons participé. Ces projets s’inscrivent dans des dynamiques environnementales en lien avec la diversification des ressources naturelles. Il s’agit alors de comprendre et d’appréhender les actions menées pour l’environnement à Madagascar à travers le prisme des ONG, des politiques publiques et des instances internationales, tout en gardant à l’esprit l’importance des échelles spatiales et temporelles. Par conséquent, nos analyses indiquent la présence d’une pluralité d’acteurs qui interagissent à des échelles différentes aussi bien sur les aspects décisionnels que pratiques. La mise en place volontaire ou involontaire de cette complexité d’acteurs, de traités et de conventions sur la gestion de l’environnement tend à dissimuler les véritables enjeux relatifs aux réalités du terrain. Grâce notamment au paradigme de la complexité, nous avons tenté d’expliquer dans ce document la nécessité d’une complexification (au sens d’Edgar Morin) des analyses permettant une ouverture du champ de réflexion et une pertinence des actions menées pour l’environnement, au détriment d’une complexité dans la multiplicité des traités et conventions.

Mots clés : complexité, démographie, environnement, géographie, local, ONG, ressources.

VERSION ANGLAISE

The issues related to the environment and resources are part of the current debates in Africa. Goal 7 of the Millennium Development Goals (MDGs) demonstrates that the emanating concerns are part of a diachronic analysis of the environments, management and of the perceptions emanating. Composed of a large topographic variety and ecological communities, the island of Madagascar is therefore subject to various debates about the management of the environment. Through our work, we studied the various questions surrounding the concept of environment. With the geography and a interdisciplinary approach, we have attempted to develop a complex approach to environmental phenomena by focusing on natural resources and their diversification. For this, we used our field of study of the southwest of Madagascar as an engine of our analysis. Indeed, our reasoning is based on surveys of local people and on the observation of projects conducted by the NGO Bel Avenir Mangily in Tulear to which we participated and on which we have worked on. These projects are part of the environmental dynamics related to the diversification of resources. It is also to understand and comprehend the actions necessary for the environment in Madagascar through the prism of NGOs, public policy and international bodies, and bearing in mind the importance of spatial and temporal scales. Therefore, our analyses indicate the presence of a plurality of actors that interact at different scales on both the decision and practical aspects. The setting up of voluntary or involuntary complexity of actors, Treaties and environmental management conventions tends to mask the real issues related to ground realities. Particularly through the paradigm of these complexities, we have tried to explain, in this document, the need for a complexity (as Edgar Morin) analyses for an opening in the field of reflection and relevance of actions for the environment at the expense of complexity in the multiplicity of treaties and conventions.

Keywords: complexity, demography, environment, geography, local, NGO, resources.

Pierre Benjamin GIRARD, géoGIR

© 2019: Géographie, curiosités, environnement et voyages | GREEN EYE Theme by: D5 Creation | Powered by: WordPress